(Photo site C.R.A.C.)



CHRIS milite au C.R.A.C. (Comité Radicalement Anti-Corrida).

Lors de sa récente venue en France, le Dalaï Lama s'est exprimé sur la question des corridas et s'est clairement positionné contre ces pratiques. Chris avait  écrit au chef spirituel tibétain, en exil à Dharamssalla, en Inde pour lui demander son soutien.

Il m'a adressé le message de soutien reçu du Dalaï Lama, transmis par l'intermédiaire de son disciple et traducteur Matthieu Ricard.

C'est avec grand plaisir que je "relaie" ce message :


Message de soutien du Dalaï Lama au Comité Radicalement Anti-Corrida (CRAC) :


« Aujourd'hui, alors qu'on assiste à une montée en puissance de la reconnaissance des Droits de l'Homme, il y a, au niveau mondial, une prise de conscience de plus en plus grande d'un besoin pour une protection, non seulement de l'environnement, mais aussi des animaux et une prise en compte de leurs droits.
Malheureusement, il y a encore des gens qui, non seulement n'acceptent pas cette idée, mais qui considèrent que c'est un plaisir de chasser et de combattre des animaux avec à la clef, la mort douloureuse de ces animaux.
Cela semble en contradiction avec l'esprit d'équanimité qui est en train de se développer de nos jours dans les sociétés.
Je suis intimement persuadé que les êtres humains sont par nature fondamentalement bons, et je pense que nous devrions non seulement maintenir des relations affables et paisibles avec nos congénères mais qu'il est très important d'étendre la même sorte de sollicitude à l'environnement et aux animaux qui vivent naturellement en harmonie avec ce dernier. Quand j'étais adolescent, étudiant le Bouddhisme au Tibet, on m'a inculqué qu'il était important d'adopter un comportement consistant à se soucier d'autrui. Une telle pratique de la non-violence s'applique à tous les êtres sensibles, à tout être vivant qui possède un esprit comme nous le reconnaissons dans le Bouddhisme. Et là où il y a un esprit, il y a des sensations telles que la peine, le plaisir et la joie. Aucun être sensible ne cherche la souffrance, bien au contraire, tous recherchent le bonheur. Comme nous partageons avec eux ces mêmes sensations de base, nous, en tant qu'êtres humains rationnels, avons l'obligation de contribuer, dans toute la mesure du possible, au bonheur des autres espèces et de faire de notre mieux pour soulager leurs peurs et leurs souffrances.
C'est pourquoi je suis heureux d'apporter mon soutien à cette association française qui lutte contre la corrida.
»



"Le contexte devient morose pour les corridas, notamment avec une baisse de fréquentation notable à Bayonne cet été. Des sondages ont montré la désaffection des arènes dans l'état français mais aussi espagnol, et la Catalogne a même banni la tradition. Les mentalités ont évolué, les gens ne veulent plus assister à ces massacres" précise Chris. Le piètre engouement pour les corridas a fait des vagues à Bayonne, où la mairie injecte des sommes colossales pour cofinancer les temporadas.







          
 Mise en scène de P.E.T.A. / Dax le 16 août dernier
                                     (Photo site C.R.A.C.)




Retour à l'accueil