Sur l'île de la Réunion, nous, les "métropolitains" ou "métros", sommes appelés les "z'oreils".


Un copain de mon fils, originaire de l'île, m'avait prévenue, alors que j'étais encore en métropole :

"si on vous appelle "z'oreil", là-bas, ce n'est jamais méchant, juste un peu moqueur".


Il y a plusieurs hypothèses à l'origine du mot :

- la première est dûe aux coups de soleil que prend le touriste "métro" sur les oreilles à son arrivée dans l'île !!! (très fantaisiste)

- la deuxième est qu'il tend constamment l'oreille afin de saisir le langage créole (j'ai beau tendre l'oreille, je ne comprends pas grand-chose......)

- la troisième, bien moins amusante, rappelle l'histoire de François Mussard, chasseur de "marrons" (esclaves en fuite) qui portait autour du cou, comme un trophée, les oreilles des esclaves qu'il avait tués.

François Mussard, né en 1642 à Argenteuil, dans le Val d'Oise, était arrivé sur l'île en 1669 et installé à Saint-Paul.

Dans sa descendance (3 enfants ayant eu à leur tour 31 rejetons.....), on trouve entre autres Roland Garros, de nombreuses personnalités politiques du passé, et à l'heure actuelle les chanteurs Geoffroy et Raphaël Mussard alias Shurik'N du groupe IAM, Gérard de Palmas, Françoise de Panafieu, députée de Paris....

Ce nom de famille est très répandu dans l'île. Il est porté par les "Yabs" ou "petits blancs" (créoles blancs).

Par extension, le terme de "Zoreol" désigne un enfant d'origine métropolitaine, né sur l'île d'une union "métro" et créole ou uniquement métro.




Retour à l'accueil