Que ce soit au bord des routes, au détour des ravines, au fond d'un cirque et même sur le volcan, on trouve des petites chapelles rouges, appelées aussi "ti chapelle Bon Dieu".
Nous en avons croisé une sur notre chemin. Elle fait partie de la centaine des lieux de dévotion dédiés à Saint-Expédit. Ces chapelles sont décorées de fleurs en plastique, de bougies, de statues de la Vierge, parfois de Saint-Expédit lui-même, représenté par un soldat romain en cuirasse, à la cape rouge et tenant à la main une croix sur laquelle est écrit "Hodie" (aujourd'hui) et écrasant du pied un corbeau portant l'inscription "Cras" (demain).
Personne ne connaît vraiment l'origine de ce personnage, introduit à la Réunion en 1931 et beaucoup d'histoires circulent à ce sujet :

- une caisse de relique d'origine inconnue adressée par Rome à une chapelle de Paris. L'inscription italienne "espedito" (expédié) était inscrite sur la caisse et les religieuses supposèrent que la chapelle devait être consacrée à Saint-Expédit
- les autorités religieuses de la Réunion auraient demandé au Vatican de leur envoyer les reliques d'un Saint influent pour en faire le Saint patron de l'île, et la caisse aurait porté le mot "expédit"
- une réunionnaise, Mme Chatel, bloquée en France par une épidémie s'en remit à Saint-Expédit pour dénouer sa situation rapidement. Ses prières furent exaucées. Elle embarqua à Marseille et à force de persuasion, elle obtint qu'on accepte une statue du Saint en l'église Notre-Dame de la Délivrance à Saint-Denis (1918).

et bien d'autres suppositions.

Ce saint, que l'on retrouve aux Antilles, à Haïti et dans l'Océan Indien en général, est objet de vénération et de crainte. 

Il est celui qui guérit, qui aide à trouver du travail, à obtenir un prêt.......

Il est connu pour être celui qui exauce vite (expédit) mais c'est un saint ambigu, non reconnu par l'Église (il a été retiré du calendrier liturgique). Il est souvent prié pour obtenir une vengeance, pour nuire à quelqu'un. C'est un saint jaloux. Sitôt le voeu exaucé, il faut vite payer Saint-Expédit par un don, sinon, il punit. Il est considéré par un saint Malabar (indien)  par beaucoup, à cause de sa couleur rouge et de son côté vif, vengeur, pareil au feu. On l'apparente à Kali, la déesse indienne. Il arrive souvent que l'on découvre sa statuette décapitée lors d'un rite païen. Ce n'est pas un hasard......Pour certains, il s'agit de voeux qu'il n'a pas exaucés..... Pour d'autres, c'est une pratique pour "couper" un sort.....

Je crois que je vis dangereusement.......









En allant à la cascade de Bras-Rouge.....
Retour à l'accueil