Il s'appelle Denis Pépin
 :


il prône le retour du jardin au naturel. Cet homme de 53 ans, préfère les gestes concrets aux grands discours sur l'état écologique de la planète. Depuis plus de 25 ans, son action continue à l'Agence d'Urbanisme de l'agglomération rennaise lui a permis de répandre sa méthode de "jardinage sans pesticides" dans de nombreux villages bretons.  Il répète à qui veut bien l'écouter (ils sont de plus en plus nombreux) : "le jardin, c'est une porte ouverte sur l'environnement, pour prendre conscience de la fragilité de notre planète". Il parle "compost, paillis, richesse du sol.....".

Il fait visiter son jardin, organise des rencontres avec des jardiniers amateurs. Il se moque gentiment mais fermement des "pelouses top-modèles" et des "forcenés de la binette". Il réhabilite ce que les marchands de produits phytosanitaires ont appelé "les mauvaises herbes". Alors que "les orties, pour ne parler que d'elles sont si utiles à la biodiversité". Et de dénoncer un triste constat : 8000 tonnes de pesticides sont utilisées chaque année par les jardiniers amateurs, soit 8% du chiffre national.

Mais aujourd'hui, le vent tourne dans les jardins français....Des centaines de jardiniers amateurs s'orientent vers d'autres méthodes, naturelles. Ils recherchent des adresses, des conseils pratiques, des méthodes écologiques....

Je vous emmènerai lors de prochains articles à la découverte de ces nouveaux jardiniers.....
(Source La Vie)












Retour à l'accueil