La Réunion croule sous les déchets : une solution doit être trouvée et vite. En 2012, les Réunionnais ne sauront plus quoi faire de leurs déchets.....Un accord de principe a été donné à l’adhésion d’un syndicat mixte pour le traitement des ordures qui devrait être installé le 1er juillet.
Une inertie prolongée conduirait la Réunion dans l’impasse avec un impact environnemental et sanitaire immédiat. La Réunion alors, ne pourrait éviter une crise environnementale majeure.” . Une problématique d’intérêt général d’autant sensible à l’heure où l’île ambitionne de devenir un espace d’excellence internationale. Entre la saturation annoncée des décharges de Saint-Louis et de Sainte-Suzanne en 2011/2012 et la forte exposition de l’île à des maladies (chikungunya, dengue, leptospirose) renforçant leur propre acuité dans des milieux insalubres, il y a urgence à trouver des solutions rapides et pérennes. 
L’ensemble des intercommunalités représentées et le conseil général ont affirmé leur accord de principe à l’adhésion d’un syndicat mixte pour le traitement des ordures ménagères. Ce dernier devrait être installé après que les assemblées délibérantes concernées se soient prononcées en sa faveur dans les deux à trois semaines à venir. “Le futur syndicat devra se prononcer sur le choix technique d’une ou de plusieurs unités d’élimination et de valorisation des déchets ainsi que sur le ou les sites de son implantation d’ici le 1er septembre 2008”, précise-t-on du côté de la préfecture.

Ici, comme ailleurs, il y à de quoi faire dans le domaine de l'environnement....




Faut-il en rire ou en pleurer
???
: un grand-père britannique a été très impressionné par le lancer de ballon de son petit-fils.....de 6 mois !!!  Il a donc décidé de parier que le bambin deviendra joueur de rugby professionnel. Il a misé 120 livres (127 euros) à mille contre 1 auprès d'une société de paris sur l'avenir de rugbyman professionnel de son petit-fils.
Si ce petit bonhomme est sélectionné dans l'équipe de rugby d'Angleterre, le "XV de la Rose", à l'âge de 25 ans, le grand-père (âgé aujourd'hui de 51 ans) gagnera 100 000 livres (127 000 euros).
Il a tout de même réalisé que "il a un long chemin à parcourir avant de réussir ; il ne se tient pas encore complètement assis (ah bon !!!), mais je pense qu'il peut y arriver. Je ne veux pas trop le pousser, il pourrait tout aussi bien détester le rugby et devenir danseur de ballet".....
(Source Portsmouth News/Angleterre)


Nuages sur les gâteaux : on les appelle "graisses végétales hydrogénées" ou "partiellement hydrogénées". On les trouve dans les gâteaux et viennoiseries industriels. Des chercheurs français de l'Inserm ont démontré que le risque de cancer du sein était doublé chez les femmes ayant des taux élévés de ces matières grasses dans le sang.


Vous avez dit recyclage ???  Lorsque vous achetez un nouvel ordi. ou un nouveau téléviseur, le magasin où vous vous rendez doit reprendre votre ancien appareil qui sera recyclé. Il a même été créé, pour ces produits, une taxe d'écoparticipation. De trop nombreux magasins ne reprennent pas ces anciens matériels. Ils finissent dans la rue ou sont récupérés par des recycleurs peu scrupuleux qui récupèrent
de vieux ordinateurs auprès des entreprises (qui paient pour s'en débarrasser) et les revendent à des officines chinoises. Ils seront "désossés" par une main-d'oeuvre sous-payée (vingt trois fois moins chère que chez nous).


Câlinons nos bébés : "la méthode Kangourou" est largement pratiquée dans les pays du Sud. Elle présente de nombreux avantages pour Bébé. Elle favorise la croissance des prématurés et les aiderait également à mieux supporter certains examens douloureux.
Le Dr Céleste Johnston et ses collègues de l'université McGill (Montréal) , ont travaillé avec des grands prématurés nés entre la 28ème et la 31ème semaine de gestation.
Les petits ont été séparés en deux groupes : certains ont bénéficié de 15 minutes de peau à peau avec Maman juste avant une prise de sang au talon. Les autres ont été emmaillotés dans une couveuse avant de subir le même examen.
Et comme il n'est guère évident d'évaluer la douleur ressentie par d'aussi petits enfants, les médecins se sont basés sur l'expression de leur visage, leur rythme cardiaque et leur taux d'oxygène sanguin. Résultat, « la réponse à la douleur est apparue meilleure chez les petits qui avaient bénéficié du contact maternel », explique Céleste Johnston.
Autrement dit, ils ont mieux supporté la piqûre après avoir eu un câlin avec Maman.
Source : BioMed Central, avril 2008


















 

Retour à l'accueil