Nouvelle entendue hier matin dimanche sur RTL (via Internet....) :

"les refuges S.P.A.affichent déjà complets, et ce ne sont même pas encore les vacances...." Suivait l'interview de la responsable du refuge S.P.A de la ville de Toulouse....
Nouvelle raison de ces abandons (il y en a tant d'autres de raisons....) : la baisse du pouvoir d'achat..... Un animal, vous comprenez, ça coûte cher. Pour une minorité de ceux qui abandonnent pour cause de réels problèmes, combien abandonnent pour des motifs fallacieux. Leur pouvoir d'achat est en baisse, mais pas le nombre de téléphones portables à la maison, pas la taille de l'écran plat scotché au mur du salon, ni celle de la parabole sur le balcon ou dans le jardin, ni....ni....la liste est longue.....
Oui, avoir un animal coûte de l'argent, mais pas tant que ça, je vous assure. Mais sa détresse lorsqu'il est abandonné, je peux vous en parler......Aucune loi n'oblige à prendre un animal. Vivre avec un chien, un chat, un lapin ou autre......entraîne des frais (oui, un peu), des contraintes.....Choisir de vivre avec un animal doit être le résultat d'une sérieuse réflexion quant à son propre mode de vie, celui de l'animal choisi, ses contraintes professionnelles, familiales, budgétaires....Mais tant que l'on vendra les chiens et les chats dans les usines à fric que sont les animaleries et que beaucoup achèteront un chien, un chat, un lapin........ comme ils viennent acheter leur pack de yaourts, pour faire plaisir au petit, comme on achète une peluche (mais la peluche fait pipi, caca, doit sortir plusieurs fois par jour et j'en passe).....les refuges auront encore besoin de beaucoup, beaucoup  de places.....


"On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités".

Gandhi.




Sya (son sauvetage est une longue histoire, soignée, gardée, aimée et qui nous le rend bien....)
Retour à l'accueil